Intro

Le skateboard va plus loin que le simple fait de rouler. Le skateboard est un lifestyle. Le skateboard c’est de l’amour. Au travers des 60 dernières années, le skateboard a connu bien des évolutions.

Voici les points principaux de l’histoire du skateboard que nous allons clarifier pour vous.

Contenu
Les années 50

Aux débuts des années 50, le surf est à la source du skateboard. Des surfeurs ont eu l’idée de transférer le feeling de rider des vagues dans les rues pour défier la météo quand le swell n’est pas au top. Avec raison, on appelait ces mecs des « surfeurs d’asphaltes ». Le skateboard se développe sur deux spots emblématiques : la Californie et Hawaii. Ils utilisent alors des petites planches de surfs et des roues faites de métal sans roulement. A la fin des années 50, le skate connait un premier pic. Dans cette période d’après-Guerre, l’économie américaine connait un boom et cela affecte aussi l’économie. En 1959, Roller Derby sort le premier skate avec des innovations techniques. Ainsi, les paramètres pour rouler sont améliorés. Pour cette raison, les skateurs peuvent développer de nouveaux mouvements et tricks.

Les premiers skateboards

Les années 60

Entre les années 1959 et 1965, le skateboard devient de plus en plus populaire aux Etats-Unis. Particulièrement dans les états de la côte est et ouest. A cause du développement industriel, le statut du skate évolue du jouet à équipement sportif. En 1962, le surf shop « Val-Surf » à Hollywood vend les premiers skateboards auto-produits. Ces planches offrent un shape de board très surf et des trucks de roller, et sont vendus en set complet. La même année, la société Patterson Forbes développe les premières planches produites industriellement avec des trucks plus développés. En 1963, l’éditeur du « Surf Guide Magazine » Larry Stevenson sort la première pub de skate dans un magazine. L’industrie du vêtement se spécialise aussi de plus en plus dans le skate. Vans, une des marques de skate les plus célèbres est créé en 1966. Depuis ce jour, Vans supporte les skateurs du monde entier. Des compagnies spécialisées comme Vans, Etnies, Converse et DC Shoes ont également développé et fabriqué du footwear et du streetwear dédié au skate.

Vans Old School

Un autre moment marquant eu lieu en 1963 avec le premier contest de skate à Hermosa Beach, en Californie. Faire du skate ce n’est plus juste rouler. Les skateurs montrent leur talent sur différentes disciplines comme le slalom ou le freestyle, et les compagnies commencent à sponsoriser un team de riders. Alors que la popularité du skate se développent, « The Quaterly Skateboarder », le premier magazine de skate est publié en 1964.

Une autre grande étape est le nouveau développement dans les formats de planche. Larry Stevensson invente alors le « kicktail », ce qui offre vite de nouvelles possibilités de ride en skate.

Old School Boards
Les années 70

A cette époque, le monde est train de changer, et tout change aussi dans le skateboard. En 1972, l’invention de Frank Nasworthy’s, les roues en uréthane, opère un grande nouvelle étape. Nasworthy démarre la société Cadillac Wheels et avec ce type de nouveaux matériels, ça devient possible de mieux rider, plus vite et de manière confortable. Une variété de disciplines comme le freestyle, le downhill et le slamon atteignent de nouveaux sommets. En 1975, des nouveaux magazines comme « Skateboarder Magazine » sont publiés, et des nouveaux événements sont lancés. En 1976, le premier skatepark est inauguré et des nouveaux parks apparaissent avec des nouveaux éléments comme la rampe verticale et des kickers.

Cadillac Wheels

Au milieu des années 70, le skateboard arrive en Allemagne. Les soldats américains ont ramené la tendance avec eux et en 1976, Munich devient le centre du skateboard allemand. A Munich Neuperlach, le premier skatepark est construit, les premiers magazines arrivent peu après et en 1978 les premiers championnats de skate allemands se tiennent à Munich.

Tous les différents riders, avec chacun leur style, améliorent les tricks. Le matériel de skate se développe de plus en plus : les shapes changent, les planches deviennent plus larges, avec plus de concave et ils possèdent désormais un tail et un nose.

Et puis en 1978, Alan Gelfand invente une figure qui va complétement révolutionner le skate : le Ollie, qui figure parmi les plus grands tricks jamais inventé et qui va complétement révolutionner le skateboard. On est là à la naissance du street skateboarding !

Alen Gelfand - Ollie

Les années 80

Rodney Mullen est un des premiers riders qui transfèrent le Ollie du freestyle à la rue, et avec ça, un tout nouveau style de skate démarre. A côté du bmx ou du roller, le street skateboarding se développe de plus en plus et devient très populaire.

Rodney Mullen

En 1981, le magazine “Thrasher” est créé, et depuis, ce magazine représente le street skateboarding, la scène core, le punk rock et le slogan lifestyle « Skate And Destroy ». En 1983, un autre magazine bien connu, appelé “Transworld Skateboarding Magazine” est lancé. A côté de ces magazines, d’autres sont créés et beaucoup de skateshops ouvrent également. Avec tout ça, la popularité du skate devient de plus en plus importante. On commence à retrouver tous les nouveaux tricks et moves jamais vus avant dans les premières vidéos de skate en VHS. La vidéographie devient de plus en plus importante au sein du milieu.

Thrasher

Tittus Dittman fut un personnage névralgique dans le développement du skateboard en Allemagne. Il importe du matériel depuis les Etats-Unis et organise des contests et différents événements de skate. Les « Munster Monster Mastership » deviennent une des compétitions internationales de skate les plus importantes au monde. Avec tout ça, le skate devient vraiment populaire en Allemagne.

A partir du milieu des années 80, il devient possible pour les skateurs pro de bien gagner leur vie, et le skate explose aux Etats-Unis. A la fin des annnées 80, des compagnies comme Powell Peralta, Santa Cruz et Vision dominent le marché international. La mode se fait principalement à travers les chaussures. Vans, Converse et Vision deviennent des étendards de la scène du skate.

Powell Peralta

Le skateboard est désormais complétement installé aux Etats-Unis et en Allemagne, et le skate en vert est remplacé par le street. Le nombre de skateurs pro augmente de manière significative et ces pros deviennent de plus en plus connus, à la manière des stars du baseball ou du football.

Depuis les années 90

Au début des années 90, le skate retombe dans une phase de baisse d’activité due à la montée d’autres sports plus à la mode. Le skate revient alors à ses racines. Mais avec la digitalisation, le skate garde une présence publique. A partir du milieu des années 90, le skate moderne expérience une nouvelle phase de hausse d’activité, qui continue encore aujourd’hui. D’énormes événements comme les X-Games sont lancés et passent à la télévision. Avec tous les magazines présents, tous les événements, vidéos et bien entendu le développement d’internet, le skateboard devient établi à l’échelle mondiale.

Grace à des marques comme Au shop Chocolate skateboards à skatedeluxe, Au shop Girl Skateboards à skatedeluxe et Au shop Flip Skateboards à skatedeluxe, le matériel de skate se développe et de plus en plus de skateurs peuvent se procurer du matériel de skate top-qualité dans toutes les grandes villes.

Reynolds & Koston

D’autres indicateurs sont les gros événements mondiaux comme la « Street League ». La « Street League Skateboarding » est une série de contests pour les pro skateurs internationaux. On peut y voir la crème des street skateurs comme Nyjah Huston, Eric Koston, Paul Rodriguez, Andrew Reynolds, Ryan Sheckler or Torey Pudwill. Avec des prix de 200.000 Dollars US ou plus pour les gagnants, et plus de 10.000 visiteurs à chaque étape de la « Street League », le skateboard est désormais un sport professionnel.

Street League

En Europe, le street est la discipline la plus populaire dans les contests, comme aux Etats-Unis. Les scènes européennes et françaises sont indépendantes, possèdent leur propre industrie, leurs pros et leurs séries de contests. Il est évident que le skateboard joue un rôle essentiel dans nos sociétés.

Le skateboard est devenu un travail pour pas mal de gens. Les réseaux au sein de la scène skate se développant également de plus en plus, la scène skate va grossir et amener encore plus d’innovations dans le future. Mais pour beaucoup d’entre nous, le skatebaord est et va rester un hobbie, et une vraie attitude dans la vie.

La dernière chose qu’on peut ajouter :

Merci au Skateboard!