14
Octobre 2017
2017-10-13T12:30:55+00:00

La toute nouvelle Vans UltraRange Pro suscite certaines attentes en raison de son nom. J’ai skaté la version low-top pendant 20 heures afin de tester si cette chaussure de skate correspond bien à son marketing et si elle offre la prometteuse gamme de fonctionnalités.

Première impression

Juste après la sortie de sa boite j’ai remarqué que cette chaussure ne pesait presque rien. La Vans UltraRange Pro est vraiment légère. Quelque chose auquel on se s’attendrait pas à première vue. En outre, la fabrication convainc par sa haute qualité : toutes les coutures sont en parfait état et les matériaux font bonne impression. En outre, la Vans UltraRange Pro est très flexible. Même les lacets fournis sont faits d’un matériau élastique qui soutient le mouvement de vos pieds.

Malgré le poids minimal, la chaussure convainc avec un rembourrage décent et un embout solide, le Vans Duracap. La doublure de chaussette Luxliner est une fonctionnalité utile et surtout, la semelle extérieure Waffle avec un profil hexagonal est très stable. Le seul déficit que je pourrais trouver est que la semelle UltraCush Lite ne peut pas être enlevée. Si vous voulez utiliser vos propres semelles, vous devrez utiliser la manière forte.

Taille / Ajustement et confort

L’impression positive sur le faible poids que j’ai eu en déballant pourrait aussi me convaincre en portant la chaussure. La chaussure de skate Vans UltraRange Pro est tout simplement ultra-légère. Combiné au matériau agréable et flexible de la chaussure, qui se blottit vraiment autour de vos pieds, vous pourriez penser que vous portez une chaussure d’après-skate. Grâce au Luxliner, la Vans UltraRange Pro est agréablement serrée autour des pieds, même sans avoir besoin d’un laçage trop serré.

 

La coupe de la Vans UltraRange Pro est plutôt étroite. Ainsi, les gens ayant des pieds très larges peuvent ici avoir des problèmes. En général, la Vans UltraRange Pro semble tailler un peu petit. Alors que je porte normalement un US 7.5, le US 8 était le choix parfait ici. Le rembourrage offre également un bon retour et la semelle extérieure est agréable et pas rigide. Dans l’ensemble, on se sent bien dans les Vans UltraRange Pro et je n’ai eu aucun point de pression.

Points: 10/10

Performance & Settling-In

Ce n’est pas un secret que les premiers tricks sont un peu étranges lorsque vous avez des chaussures flambantes neuves aux pieds. Avec les Vans UltraRange Pro, les premières sessions se sont avérées étonnamment bonnes et je n’ai eu aucun problème avec mes nouveaux compagnons. Peut-être est-ce aussi un effet du faible poids qui vous permet parfois d’oublier que vous portez des chaussures. La flexibilité de la chaussure aide aussi en termes de performance, car elle supporte vraiment chaque mouvement de vos pieds. Dès le départ, il était évident que la Vans UltraRange Pro est une chaussure de skate tout terrain très polyvalente grâce à son faible poids, à ses matériaux solides, à son confort et à son amortissement.

points: 8/10

Feeling de board & Adhérence

Le profil Vans Waffle est un vrai classique et sait convaincre. Mais la semelle extérieure de la Vans UltraRange Pro améliore vraiment l’ensemble et vous donne une adhérence massive sur votre planche et sur d’autres surfaces. En combinaison avec une nouvelle couche de griptape, on a presque l’impression d’être collé à sa planche.

Le feeling de board n’a pas besoin de se cacher ici aussi. À aucun moment, je n’ai manqué les retours de la planche. Même chose pour le mouvement, qui était très bien, même si, pour être honnête, je n’ai pas le plus grand répertoire de flips. Surtout avec des gaps et des grinds, j’ai toujours eu un bon contrôle sur ma planche et apprécié les retours. Si vous êtes beaucoup dans les flips, vous devrez probablement vous habituer au début à l’adhérence massive.

Points: 8/10

Rembourrage et amorti

La Vans UltraRange Pro est si légere et flexible que j’ai eu des doutes sur le fait que cette chaussure pouvait convaincre en matière de protection contre les chocs et sur l’amortissement. Mais j’ai été surpris de constater à quel point la combinaison de la semelle extérieure Waffle, de la semelle UltraCush Lite et de la semelle intermédiaire UltraCush Lite est efficace. La chaussure vous protège bien et les gaps et sets de marches de petites et moyennes tailles ne posent aucun problème.

L’aspect polyvalent de la Vans UltraRange est ici parfaitement exécuté. Si vous ridez sur des terrains différents, avec un large répertoire de tricks, de gaps et de transitions, vous serez définitivement satisfait du nouveau modèle Vans. Si vous êtes à fond dans le skateboard technique ou que vous cherchez toujours le prochain gros gap, vous trouverez probablement une chaussure de skate plus spécialisée. Pour moi, la Vans UltraRange Pro est devenu le compagnon idéal comme chaussure de skate toute la journée.

Points: 8/10

Durabilité

5 heurs

Après les cinq premières heures, je pouvais à peine voir une différence quand il s’agit de signes d’usure. A côté de légers signes de mouvement sur la semelle intermédiaire, la chaussure a gardé sa forme et seule une partie subtile de la tige en daim gris de la zone à Ollie a frotté sur le grip.

10 heurs

Après dix heures et plusieurs sessions, la Vans UltraRange Pro a montré les premiers signes d’usure. Surtout la zone à Ollie, qui affichait un peu d’abrasion indiquant le début d’un éventuel trou dans la partie supérieure. La semelle intermédiaire ne pouvait pas non plus masquer les traces d’usure et a montré d’autres marques de coups. Cela vaut aussi pour la protection contre les impacts, qui était toujours bonne, mais qui est devenu moins protective et dans le soutien. Dans l’ensemble, la chaussure est devenu un peu plus souple mais la semelle extérieure n’a pas encore été impactée et l’adhérence massive est restée indemne.

15 heurs

Alors que le reste de la chaussure ne montrait aucune grande différence, la zone à Ollie s’est finalement fissurée et la partie supérieure a affiché un petit trou. Mais grâce à la deuxième couche DuraCap, sous la première partie supérieure, mes chaussettes n’ont pas été abimées. Il faudra sûrement du temps pour passer à travers cela.

20 heurs

Vingt heures et un pied gonflé plus tard, la Vans UltraRange Pro a montré une certaine usure mais ne s’est pas avoué vaincue. Bien que le trou de la zone à Ollie soit devenu plus grand, le DuraCap est resté intact; même après une deuxième couche de grip frais. La semelle extérieure a à peine perdu son profil et reste solide et adhérente.


Points: 9/10

Conclusion

Dans l’ensemble, la performance de la chaussure de skate Vans UltraRange Pro a à peine cessé de m’étonner après le test. La chaussure est devenue un peu plus large au fil du temps, ce qui est assez commun avec les chaussures de skate en daim. De plus, la protection contre les chocs a perdu un peu de sa force. Dans l’ensemble, cette chaussure est toujours un excellent compagnon, même après 20 heures et je continuerai à skater; au moins, jusqu’à ce que je passe enfin à travers le DuraCap.

Note: Comme je l’ai mentionné plus tôt, je ne suis pas tellement dans les tricks en flip. Mon skateboard se caractérise par beaucoup de Ollies, de petits gaps, beaucoup de grinds et de shove-its. Cela dit, votre profil d’usure peut être légèrement différent si vous effectuez 100 Kickflips lors d’une session.

+

  • très légère
  • fabrication de haute qualité
  • adhérence massive
  • semelle extérieure extrêmement durable

  • semelle intérieure cousue

Leave a Reply

Über

“When the going gets weird, the weird turn pro!” – H.S.T.